Non au cancer du colon

Menu

Pourquoi prévenir et comment?

Plus un cancer du côlon est dépisté tôt, plus grandes sont les chances de guérison. Si des symptômes perceptibles apparaissent, la maladie est souvent déjà avancée.

La plupart des cas de cancer du côlon ne sont découverts qu’à un stade tardif. Or il existe des mesures efficaces qui permettent de déceler la maladie à un stade précoce – avec de très bonnes chances de guérison. Le risque individuel de cancer du côlon détermine pour qui un examen préventif est utile. Ce risque est par exemple plus élevé dans les familles qui ont déjà connu des cas de cancer du côlon (chez les parents ou les frères et sœurs). En outre, le risque augmente avec l’âge. C’est pourquoi un examen préventif régulier est recommandé à partir de la 50e année.

Test du risque

Vous pouvez maintenant tester votre risque individuel de cancer du côlon à l’aide d’un questionnaire chez votre pharmacien de confiance. Selon vos réponses au questionnaire, votre pharmacien décidera si une analyse des selles est une mesure préventive utile ou si vous devriez voir un médecin pour des investigations plus poussées. La prévention du cancer du côlon est utile surtout à partir de 50 ans, mais en présence d’un risque accru, des examens préventifs devraient déjà être instaurés à un plus jeune âge. Le test du risque donne au pharmacien une première idée de l’existence ou non d’un risque accru de cancer du côlon et des mesures préventives indiquées.

Quel examen préventif

Analyse des selles

L’analyse des selles recherche le sang dans les selles, qui n’est pas toujours visible à l’œil nu. De nouveaux types d’analyses de selles permettent un bon dépistage du cancer du côlon. Vous pouvez vous-même prélever l’échantillon chez vous à domicile, simplement et sans grand effort. En absence de sang trouvé dans les selles, aucun autre examen n’est généralement nécessaire. Pour autant, un cancer du côlon ne peut pas être exclu avec 100% de certitude, car les polypes ou les tumeurs ne saignent pas en permanence. De plus, l’analyse des selles n’est pas aussi fiable que la coloscopie dans la recherche des stades précurseurs des tumeurs (polypes).

Si du sang est trouvé dans les selles, cela ne signifie pas forcément que vous avez un cancer du côlon. Dans ce cas, d’autres investigations doivent impérativement être entreprises par un médecin pour trouver d’où vient le sang. Pour cela, on effectue généralement une coloscopie.

Coloscopie

La coloscopie permet de déceler les polypes intestinaux ou les tumeurs et d’éliminer les stades précurseurs de cancer du côlon avec une haute fiabilité. Pour la coloscopie, l’intestin doit être nettoyé afin que le médecin puisse examiner proprement l’intérieur du côlon. L’intestin est débarrassé des résidus d’aliments et de selles par la prise d’un laxatif la veille et le jour même de l’examen. Le médecin commence l’examen par une palpation du rectum avec le doigt, et le poursuit en introduisant dans le gros intestin un tube flexible (endoscope) à l’extrémité duquel est fixée une caméra. Toute la procédure d’endoscopie dure en général 20 à 30 minutes. La poussée de l’endoscope est souvent ressentie comme désagréable par le patient, c’est pourquoi on lui administre d’ordinaire un médicament qui l’endort brièvement.


Le document suivant vous donne un tableau avec les principales différences entre l’analyse des selles et la coloscopie.

A partir de quel âge?

Le risque de développer un cancer du côlon augmente avec l’âge. De manière générale, un dépistage préventif du cancer du côlon devrait être effectué régulièrement à partir de l’âge de 50 ans. Le risque est toutefois augmenté si un cancer du côlon a déjà été diagnostiqué ou des polypes intestinaux décelés chez l’un des parents, des frères et sœurs ou des enfants. Dans ce cas, il est recommandé d’effectuer l’examen préventif plus tôt.

Quand aller à la pharmacie?

Un examen préventif de dépistage du cancer du côlon par analyse des selles se fait aujourd’hui de manière simple et directe.

Votre pharmacie de confiance vous offre un premier examen en toute simplicité, sans prise de rendez-vous. Par un conseil approfondi et une information détaillée de la part du pharmacien ainsi qu’un contrôle de risque, on pourra estimer quel est l’examen approprié dans votre cas. Selon les risques ou les symptômes que vous présentez, il sera indiqué de vous envoyer chez le médecin. Dans le cas contraire, le kit d’analyse des selles pourra vous être remis directement par le pharmacien.

Vous pourrez prélever l’échantillon de selles chez vous en toute tranquillité et l’envoyer au laboratoire. Une enveloppe préaffranchie pour l’envoi vous est remise avec le kit d’analyse. L’analyse des selles est évaluée au laboratoire. Votre pharmacien reçoit ensuite le résultat de l’analyse, en discute avec vous et vous communique les éventuelles mesures à entreprendre. Si le résultat de l’analyse des selles est positif, c.-à-d. que du sang a été retrouvé dans les selles, le pharmacien vous adresse à un médecin pour discuter de la procédure à suivre.

Prévention du cancer du côlon?

L’examen de prévention du cancer du côlon est simple, rapide et possible sans rendez-vous – dans votre pharmacie de confiance.

Votre pharmacie offre un examen préventif du cancer du côlon simple et commode avec analyse des selles. Vous pourrez prélever l’échantillon de selles chez vous en toute tranquillité. Trop souvent, le cancer du côlon est diagnostiqué trop tard, avec des conséquences graves pour les patients et leurs proches, alors que s’il est décelé suffisamment tôt, il peut être guéri dans la plupart des cas. Vous trouvez les pharmacies participantes ici.